Il y a actuellement 47 visiteurs
Mercredi 25 Avril 2018
accueilactualitésdossierscomparer les prixtélécharger gratuitement vos logicielsoffres d'emploiforum informatique
 
Actualités par thème
 Toutes les Actualités
 
 Autres
 Business
 Communiqués
 FAI
 Inclassables
 P2P
 Sécurité
 Services en ligne
 Composants
 Jeux Vidéo
 Logiciels
 Mobilité
 Ordinateurs
 Périphériques
Filtrage par date
« Avril 2018 »
lun mar mer jeu ven sam dim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30
Newsletter
Restez informé sur toutes les nouveautés de notre site (actualités, dossiers, logiciels...)

Entrez votre email ci-dessus pour vous abonner, vous désabonner ou vous réabonner
 

Entretien avec " l'avocat de razorback "

Actualité publiée par coyote89 le Dimanche 26 Février 2006
Notre confrère suisse Le Nouvelliste nous propose aujourd’hui un entretien avec l’avocat de l’administrateur de razorback, bile666. Nous vous annoncions en effet il y a quelques jours, sur cette news, l’arrestation du dit responsable et la saise des serveurs. En voici, un extrait :

En vertu de quelle loi l’administrateur du serveur Razorback2 a-t-il été interpellé ?

En vertu de la loi fédérale sur le droit d’auteur. C’est toujours le même problème. Les plaignants considèrent qu’il y a une violation des droits d’auteurs et que des fichiers illicites auraient pour le moins transité sur ce serveur qui se trouve en Belgique.

Mais il faudra qu’ils viennent nous prouver qu’il y avait quelque chose d’illicite sur ce serveur qui appartient à l’association de droit suisse Razorback et que mon client qui n’est que membre du comité en a eu connaissance. De surcroît, il n’est pas responsable du reste du réseau.

La fermeture du serveur n’empêche pas les échanges de se poursuivre. Avec sa plainte, l’Association américaine des studios de cinéma (MPAA) ne se trompe-t-elle pas de cible ?

En l’occurrence, la cible choisie n’est pas opportune. Ce monsieur va s’expliquer. Il a donné à la police tous les documents en sa possession et n’a jamais caché ce qu’il faisait. Sur le P2P, les avis de droit sont très partagés. Pour certains auteurs c’est illégal, pour d’autres pas du tout ou à des conditions restrictives.

Aujourd’hui on ne peut pas dire que mon client a commis quelque chose d’illicite. Et aujourd’hui on le présente comme LE gros pirate. Mais quel pirate ? Seule son activité professionnelle l’empêche d’apparaître au grand jour et de s’expliquer.

Selon vous, le terme de pirate n’est pas approprié ?

Nous n’avons pas affaire à un pirate, mais à quelqu’un qui n’a jamais caché ce qu’il faisait et qui a une position défendable vis-à-vis des droits d’auteur. Notamment en disant qu’il faut mettre en place un autre système de droits d’auteur. C’est la position actuelle du Parti démocrate-chrétien au niveau national.

On ne va pas taxer les supports vierges tout en y ajoutant une taxe pour le téléchargement. C’est comme pour la photocopieuse. On paie une taxe sur la photocopieuse, mais il ne faut pas ensuite nous faire payer une autre taxe sur chaque livre photocopié.

La bataille est aujourd’hui politique et on y aura droit lors de la prochaine session du Conseil national. Le Tribunal fédéral vient par ailleurs de refuser l’entrée en vigueur d’une redevance sur les lecteurs MP3 notamment et va examiner la légalité du procédé prochainement.

La MPAA se plaint d’un manque à gagner de 5,4 milliards de dollars en 2005, en partie en raison de l’échange de fichiers sur l’internet...

Nous avons des études récentes qui relativisent le lien entre la baisse des ventes de disques et le partage de musique. Il en va de même en ce qui concerne le cinéma. Ce modèle économique lié à un monopole est éculé. Alors tirons-en les conséquences et faisons ce qu’on doit faire.

Donc, selon vous, les administrateurs du serveur Razorback sont innocents...

Non seulement ils sont innocents mais ils n’ont pas été incarcérés. Et on est entre gens de bonne composition et pas face aux vilains pirates que l’on a décrits jusqu’à aujourd’hui. Ils ne sont pas fous non plus et ont demandé des avis de droit dans toute l’Europe pour savoir si leur activité était légale ou non. On ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir pris de précautions, que ce soit au niveau légal ou technique (développement et mise en place d’un filtrage par algorithmes, par « hash » en termes techniques). Ce sont des gens consciencieux avec un haut niveau de connaissances. En aucun cas des bidouilleurs.

La MPAA dénonce par ailleurs l’échange de matériel pédophile rendu possible par les réseaux de P2P et traite même Razorback de « menace pour la société ».

On ne peut pas reprocher aux gens de ne pas avoir investigué, alors qu’ils n’ont pas le droit de le faire. Si on autorise mon client à traquer les pédophiles sur son réseau il le fait demain matin car il exècre ces gens-là. Mais il faut une décision de justice pour cela.



<< Accéder à l’article complet sur Le Nouvelliste.ch >>

     Actualité précédente
Actualité suivante     
Soyez le premier à laisser un commentaire
Réagir Envoyer Favoris Imprimer
Réagir Envoyer favoris Imprimer
 
Actualités connexes
  Construction en 3D avec Google
  Allumez le feu avec AlienFX
  Le Samsung M55 avec un graveur H...
  Une GeForce 8600 GTS avec 512 Mo
  ATI X1950 XTX avec mémoire GDDR4 !
  Packard Bell ose le VIA C7 avec ...
  Asus passe au Blu-Ray avec le BC...
  Des failles corrigées avec Firef...
  Prendre le RER avec son téléphon...
  Lecteur MP3 SanDisk avec écran c...
 Voir toutes les actualités
Les 3 derniers logiciels ajoutés
Amarok 2.6.0
Amarok est un logiciel pour écouter votre musique, mais pas seulement. Il permet premièrement de gér...
Linux / Audio / Gestion
-----------------
Chromium 17.0.147
Chromium est le projet Open Source derrière Google Chrome. En apparence, il est strictement identiqu...
Windows / Internet / Navigateurs
-----------------
Autoruns 11.34
Autoruns est un utilitaire permettant d'afficher et de gérer les programmes qui se lancent au démarr...
Windows / Utilitaires / Système
 Voir tous les logiciels
Hit-Parade

.: Nous contacter :: Flux RSS :: Données personnelles :.