Il y a actuellement 46 visiteurs
Mardi 21 Novembre 2017
accueilactualitésdossierscomparer les prixtélécharger gratuitement vos logicielsoffres d'emploiforum informatique
 
Dossiers par thème
 Tous les Dossiers
 Composants
 Internet
 Logiciels
 Linux
 Pilote / Driver
 Windows
 Ordinateurs
 Périphériques
Filtrage par date
« Novembre 2017 »
lun mar mer jeu ven sam dim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930
Newsletter
Restez informé sur toutes les nouveautés de notre site (actualités, dossiers, logiciels...)

Entrez votre email ci-dessus pour vous abonner, vous désabonner ou vous réabonner
PC-InfoPratique / Dossiers
Nos derniers dossiers au format RSS 2.0
 

Diskeeper, quid de la version 2007 ?: page 5

Dossier publié par w0lverine le Jeudi 18 Octobre 2007

dk

Célébrant le vingt-cinquième anniversaire de Diskeeper Corporation, Diskeeper 2007 a été nommé dans le Top 5 des logiciels que chacun se doit d’avoir sur son ordinateur ou réseau. Sa plus grande innovation consiste en l’ajout d’une defragmentation à la volée, en temps réel. Nous détaillerons cette fonctionnalité plus bas. Il est maintenant disponible en français, à l’adresse suivante : Diskeeper Europe. Notons que les prix ont baissé de 15% depuis la sortie de la version française.


Compatibilité

Diskeeper 2007 est compatible sur tous les systèmes microsoft windows ultérieurs à Windows 2000 Pro, donc toutes les versions de Windows Vista (cf. "Diskeeper et Vista"), Windows XP (familiale, professionelle, tablet PC, media center) et notamment XP 64 bits. DK2007 supporte les partitions en FAT16, FAT32 ainsi que le NTFS, dans différents modes d’organisation :

  • Partitions primaires
  • Partitions étendues
  • Lecteurs logiques
  • Ensembles de volumes
  • RAID (matériel et logiciel)
  • Disques miroirs
  • Volumes montés
  • Disques amovibles (lecteurs mp3 à disque dur par exemple)

Les systèmes de gestion de fichiers alternatifs comme le ext ne sont pas pris en charge. Ces systèmes ont en effet une organisation des clusters plus intelligente que celle utilisée sur les sytèmes Windows et tous les appareils mobiles compatibles.

vista

Utilisateurs de Vista, Diskeeper Corp. a pensé à vous. Une mise à niveau est disponible gratuitement, pour tout possesseur d’une licence Diskeeper 2007 achetée avant la sortie de Vista. Pour ceux qui souhaiteraient l’acheter aujourd’hui, le logiciel est bien sûr, déjà compatible.

 
L’interface

La noyau de l’interface n’a guère évolué depuis DK10. On peut néanmoins constater quelques changements superficiels : Le menu principal pointe désormais directement sur le rapport de defragmentation automatique, et non plus sur le rapport utilisateur comme précédemment. Ce dernier s’ouvre dans une nouvelle fenêtre, à laquelle viennent se greffer les options "imprimer" et "enregistrer". Le menu principal, lui, intègre la programmation horaire de la défragmentation automatique, les ressources utilisées par DK2007 et trois rapports complets sur l’état de votre disque et les dernières actions effectuées par Diskeeper. L’onglet Historique, via différentes courbes, vous renseigne sur les chiffres clés (fragments éliminés, totaux, etc.). L’onglet Log, détaille simplement les tâches effectuées par Diskeeper.

dk2k7
A gauche : Le menu principal.
A droite : La fenêtre de statistiques.

 
Les fonctionnalités

ifaastI-FAAST signifie Intelligent File Access Acceleration Sequencing Technology soit, en français, Technologie Intelligente Séquentielle d’Accélération des Accès aux Fichiers. Comme son nom l’indique, cette technologie est destinée à accélérer les accès aux fichiers, et notamment ceux que vous utilisez le plus (aspect "Intelligent") afin de rendre votre ordinateur plus rapide et d’éviter les conflits de ressources. Chaque changement de comportement de votre part sera analysé et appliqué pour optimiser votre système. En moyenne, on constate avec I-FAAST un gain de 10 à 20%. I-FAAST est intégré à DK2007 dans sa version 2.0. Il n’est désormais accessible qu’avec la défragmentation automatique, mais permet de choisir les fichiers à traiter. Vous pouvez choisir de l’activer, desactiver, ou de laisser Diskeeper l’activer si besoin est.


ITInvisiTasking provient de la réunion d’Invisible et de MultiTasking, c’est un mode de fonctionnement invisible, complétement automatique, et qui ne consomme aucune ressource. Plus besoin de programmer une défragmentation à telle ou telle heure.

InvisiTasking est le support de la grosse nouveauté de ce Diskeeper 2007 : La défragmentation automatique, là où I-FAAST est son prolongement. Grâce à ces deux technologie, l’ordinateur analyse, et lance une défragmentation dès lors que la partition concernée (si vous avez activé la défragmentation automatique ou non) est en état autre que Bon. Cette défragmentation se fait donc totalement silencieusement, sans aucun message ou intervention de votre part (aucun icône dans la barre des tâches, mais uniquement le processus DkService.exe) et en remps réel. Si bien que votre disque dur est toujours en parfaite santé. Vous pouvez choisir d’activer la défragmentation automatique lors de l’installation, mais aussi via le menu, et ce en fonction des horaires. Une semaine complète est proposée, découpée en heures, sur lesquelles vous pouvez cliquer pour désactiver la défragmentation automatique [en rouge].

dk


tveTerabyte Volume Engine 2.0
est un nouveau moteur de defragmentation, intéressant pour des volumes de taille élevée (supérieur à 60Go) et comportant un très grand nombre de fichier (plusieurs dizaines de milliers) et un trafic élevé. L’archétype d’une partition de serveur (montée en NAS, SAN ou RAID par exemple). Il permet de laisser l’espace libre compact (donc les fichiers non fragmentés) même sur les serveurs occupés 100% du temps.


fsLa MFT, Master File Table est un index virtuel de tous les fichiers. Le Swap(fichier d’échange) est une mémoire vive entièrement virtuelle. La fragmentation de ces deux fichiers provoque un ralentissement conséquent de la machine, comme si vous deviez chercher une page dans un livre, sans aucun sommaire. C’est ici que Fragshield intervient. Il permet de défragmenter la MFT, et de configurer la taille du fichier d’échange. Par mesure de sécurité, cette fonctionnalité n’est pas automatique, mais est disponible dans les options, à l’instar de la version 10.


Seule une chose a été enlevée de Diskeeper 10 dans cette version 2007 : Le double job, soit le fait de pouvoir programmer deux tâches en même temps, cette fonctionnalité étant en partie désuète à cause de la défragmentation automatique.

 
Les situations

On peut parler de Diskeeper comme un logiciel pouvant tourner dans n’importe quelle situation, et son intelligence consiste à s’adapter à ces situations. Nous allons voir quelles technologies nous permettent d’affirmer cela.

perf

I/O Smart
I/O Smart Enhancement, ou en français Amélioration intelligente des Entrées/Sorties, est une autre fonction qui représente l’aspect intelligent de Diskeeper. Lorsqu’une défragmentation est lancée, qu’elle soit automatique ou manuelle, il se peut que vous ayez à écrire ou lire des données sur le volume défragmenté. Diskeeper comprend ces accés et met en pause la défragmentation pour laisser la priorité à l’application. Même sur les serveurs les plus utilisés, Diskeeper pourra sans problème défragmenter entre les nombreux accés disque.

Défragmentation extrême
Diskeeper peut défragmenter avec un espace disque très réduit (< 5%).

Défragmentation simultanée
Diskeeper peut défragmenter et/ou analyser jusqu’à 16 volumes simultanément

Défragmentation au démarrage
Diskeeper offre la possibilité, avec la défragmentation automatique et I-FAAST, de défragmenter avant le chargement de windows. Ceci peut être utile pour défragmenter les fichiers constamment utilisés (fichiers systèmes notamment).

Ordinateurs portables
Lors de la défragmentation d’un ordinateur portable, la défragmentation automatique est arrêtée lors d’un passage sur batterie, afin d’économiser l’énergie.


 
Les performances

Défragmenter dans n’importe quelle situation avec des fonctionnalités intéressantes sur le papier... Parfait. Mais qu’en est-il de la pratique ? C’est ce que nous allons voir. Voici une série de test effectuée sur un ordinateur personnel à usage "classique" (jeux, bureautique, web, multimedia).

Protocole experimental

Les mesures ont été effectuées sur un Hitachi Deskstar 160Go 7200rpm avec 2Mo de cache, branché en S-ATA2 sur une P5B Deluxe de chez Asus. Plus précisement sur la partition système, de 20Go. La MFT (voir ci dessus) n’était utilisée qu’à 73%. Le logiciel utilisé pour les tests est IOMeter, logiciel sous licence Open Source et développé par Intel. Lors du premier test, la defragmentation automatique était activée depuis plus d’un mois, et le disque dur était "sain". Elle a ensuite été desactivée, pour laisser le disque se fragmenter. On obtient ainsi quatre niveaux de fragmentation : 1, 1.02, 1.08 et 1.19 fragments par fichier. Concrètement, si vous avez suivi le début de ce dossier, cela veut dire que chaque fichier sur le disque dur est "séparé" pour combler les espaces. Plus le chiffre précédent est haut, plus les fichiers seront morcelés sur le disque. Ce qui nécessite donc un temps de recherche plus conséquent pour les têtes de lecteure du disque dur qui doivent ce déplacer pour atteindre chaque morceau de fichier. Enfin, pour clore le protocole expérimental, trois types de fichiers ont servi aux tests : 512 octets, 256Ko et 1Mo, en sachant que 256Ko est la valeur qui se rapproche le plus de la taille moyenne d’un fichier sur le disque dur.

Résultats
+ 512 octets


Petite explication des graphiques avant de commencer l’exploitation. Les deux ensembles de quatre barres représentent les différents fichiers (ici, seul le fichier de 512o est representé, pour une question d’échelle), utilisés pour les tests, en lecture ou en écriture. La couleur correspond à la fragmentation, plus la barre est rouge, plus la fragmentation est importante. Enfin, les chiffres et la longueur des barres représentent les différentes valeurs, dont la nature est donnée par le titre du graphique.

Sur ces fichiers de 512 octets, la différence de performances est notable, mais pas flagrante, même à 1.19 fragments par fichiers, où des ralentissements se faisaient sentir.

Les résultats sur 256Ko et 1Mo sont plus intéressants :


Ici les graphiques parlent d’eux-mêmes. On constate qu’à un niveau de fragmentation elevé (barres rouges), les performances sont sensiblement dégradées. On atteint des écarts de presque 40% sur le temps de réponse ce qui, lors de copie d’un dossier à un autre, n’est pas négligeable. Sur une partition de stockage (beaucoup de fichiers relativement gros) sur laquelle beaucoup d’opérations ont été effectuées, le taux de fragments par fichiers a atteint 3.45 !
 
Vérifiant les hypothèses des premiers graphiques, plus le fichier est gros, plus les écarts sont importants. En effet, alors que les performances sur des fichiers de 512 octets sont stables, c’est avec les fichiers de 1Mo que l’on constate les plus grosses pertes. Imaginez donc sur un fichier de plusieurs gigas comme une archive de jeu ? Quelques exemples : STALKER est composé de 7 fichiers de 700Mo, Oblivion de deux fichiers de plus d’1Go, et plusieurs fichiers de 700Mo... C’est bien sûr aussi valable pour les PC media center et l’avènement des films haute définition de plusieurs gigaoctets...
 
Et même les ordinateurs qui ne rentrent dans aucune des deux catégories précitées sont affectés par la fragmentation, notamment lors du démarrage de l’ordinateur.
 
 
Les tarifs

La comparaison entre les différentes version de Diskeeper 2007 est fournie dans le tableau ci-dessous. A partir d’un certain nombre de licences, Diskeeper Corporation Europe vous propose de les appeler afin d’obtenir une reduction. Ce nombre varie selon les version (il est, par exemple, de 5 pour la Server Edition). Les prix restent similaires à la version 10. Vous pouvez par ailleurs tester ce logiciel grâce à la version Shareware disponible sur notre site.

Diskeeper 2007 Home Edition

€30(Chaque licence)

Diskeeper 2007 Pro Edition

€60 (Chaque licence)

Diskeeper 2007 Pro Premier Edition

€120 (Chaque licence)


Aller à la page :  1,2,3,4,5,6,
Il y a 3 commentaires sur ce dossier
Réagir Envoyer Favoris Imprimer
Réagir Envoyer favoris Imprimer
Par cybertj le Jeudi 18 Octobre 2007 à 17:02
Franchement, bravo pour le dossier, c'est clair et les graphiques montrent bien l'intérêt d'une défrag mais ça me flingue de voir qu'il y a encore besoin d'un utilitaire de ce genre avec XP et Vista :evil: Comme si ils étaient pas au courant... :-?

Par Thyrion le Jeudi 18 Octobre 2007 à 22:17
Oui, c'est vrai que c'est un super dossier W0lv'. Et je confirme l'efficacité de Diskeeper 2007, qui marche très bien avec moi, qui n'utilise presque rien en processus, et défragmente très rapidement (en quelque secondes seulement pour environ 100Go). Et j'ai vérifié, la défragmentation automatique marche ! Par contre, j'ai juste un problème avec un disque dur externe, Diskeeper dit : "Diskeeper has detected that CHKDSK is scheduled to run on the volume: YDD EXTERNE This is due to either a user request, or because the operating system has found errors in the file system. CHKDSK will run automatically during the next system reboot. Until CHKDSK is run, Diskeeper cannot analyze/defragment this volume."

Par EVOLUTIONPC le Dimanche 28 Octobre 2007 à 19:33
super article j'ai trop adore!! mais c vrais que la defrag est tres important !!!meme si xp et vista ont leur propres outils mais moins performent que des logciels dedies a cela david

  Ajouter un commentaire   Voir tous les commentaires
Hit-Parade

.: Nous contacter :: Flux RSS :: Données personnelles :.